Okhuysen Magazine – Printemps 2023

NOUVEL ÉLAN DANS LE RHÔNE

Okhuysen Magazine – www.okhuysen.nl – Printemps 2023





Le grand-père du vigneron Gilles Ferran était directeur de l’un des plus grands producteurs du Vaucluse. Ils possédaient 1 500 hectares de vignes et le propriétaire était également intéressé par des terres autour de Rasteau.
Jean-Louis Ferran entend parler d’un terrain d’altitude à vendre dans la région. Mais la route qui y mène est à peine praticable, il n’y a pas d’eau, pas d’électricité et même pas de vigne. L’affaire tombe donc à l’eau, mais le grand-père Ferran demande s’il peut l’acheter pour lui-même, et c’est ce qui se passa. La maison n’est guère plus qu’une ferme délabrée, avec un abri pour les moutons. Mais le cadre est d’une beauté à couper le souffle, avec des vues sur la vallée, le Mont Ventoux et les Dentelles de Montmirail.
Pour l’acheter, il vend sa voiture et emprunte de l’argent. Petit à petit, il rénove l’endroit et le rend habitable. En 1963, ses deux fils, dont le père de Gilles, commencent à planter des vignes. Les deux frères façonnent et cultivent le domaine, mais c’est surtout Daniel, le père de Gilles, et plus tard, Gilles lui-même qui y travaillent. Entre-temps, sa fille, Madeline a également pris sa place dans le domaine familial.

Visage de la nouvelle génération de vignerons, elle a une vision claire de l’avenir. Un avenir qu’elle voit essentiellement biologique. En fait, c’est déjà ainsi qu’elle travaille, mais elle aimerait aussi être certifiée. Élaborer des vins sur la finesse et l’élégance, avec une expression pure du fruit. En outre, les progrès dans les vignobles figurent sur sa liste des priorités, notamment à cause du changement climatique. Ce que Madeline a en commun avec son père ? L’amour du métier. On ne peut pas le faire sans cela, les journées sont trop longues et le travail trop dur. On ne fait ce métier que par passion. Comme le dit le père Gilles : “Mon père faisait du vin pour vivre, je vis pour faire du vin”.